DÉCOUVREZ NOTRE COMMANDERIE

PAYS-DE-LEON-ET-DE-CORNOUAILLE

chronique

Conférence et remise de don





De Johann Gregor Mendel et la découverte en 1866 des fondamentaux de l'hérédité (les petits pois lisses et les petits pois ridés, on s'en souvient tous !),

en passant par James Watson, co-découvreur de la double hélice de l'ADN et Prix Nobel de Médecine en 1962,

à la génomique du début du 21ème siècle,

que de chemin parcouru !

 

Le Professeur Claude Férec, docteur en Pharmacie et en Médecine, est monté à bord du navire dans les années 80 en tant que jeune chercheur au Centre de Transfusion Sanguine de Brest, sous la houlette du Dr Jean-Paul Saleün.

 

Ainsi fut créé le laboratoire de biologie moléculaire brestois.

Sa notoriété s'est d'abord construite sur ses travaux sur la mucoviscidose, maladie-malédiction en Bretagne (comme en Irlande, mêmes origines celtes ?), et l'identification par le laboratoire d'une partie des multiples mutations du gène responsable.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 1990, dans l'euphorie, les espoirs des patients et de leurs familles étaient très très hauts.

Près de 30 ans plus tard, le délai de diagnostic est passé de quelques mois à une semaine, la vie des malades s'est considérablement améliorée, leur espérance de vie a doublé en moyenne, mais point de solution thérapeutique miracle !

 

En 1996, cette recherche a valu à Brest la création de sa première unité INSERM, aujourd'hui UMR1078 « génétique, génomique fonctionnelle et biotechnologie »

 

En 2017, le Professeur Férec passe le témoin et prend la tête de l'Institut Brestois de Recherche en Bio-Santé qui regroupe les unités INSERM brestoises.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce mardi 10 février, à l'Atlantide à Brest, dans une présentation très accessible (pour les béotiens qui ont bien voulu ne pas se torturer avec des questions telles que : « A quoi ressemblent les ciseaux avec lesquels on peut découper l'ADN ?») le Pr Férec nous a tenus en haleine pendant plus d'une heure, et aurait pu -selon ses propre termes- en parler toute la nuit !



Année après année, la double spirale révèle une partie de ses secrets : maladies héréditaires (comme l'hémochromatose, elle aussi fréquente en Bretagne), maladies orphelines, cancers...

La médecine du 21ème siècle est aussi devenue prédictive, la génétique permettant de prévoir de longues années à l'avance des pathologies non déclarées.

 















 

Ce qui pose des problèmes de bio-éthique, préoccupe le législateur et intéresse au plus haut point les ... compagnies d'assurances.
















 

 

Le laboratoire du Pr Férec est depuis toujours épaulé financièrement par l'Association Gaétan Saleün « Don du sang et Recherche en Génétique » (statut 1901), avec à sa tête un indéfectible président, René Vigouroux.

Celui-ci nous a présenté son association, reconnue d'Utilité Publique, éligible au mécénat d'entreprise. Le volet « don du sang » ne représente plus qu'une infime partie de l'activité de l'association qui, avec un seul salarié, collecte des fonds exclusivement pour le laboratoire du Pr Férec : salaires des chercheurs, équipements, etc...  Les dons lui sont intégralement dédiés, sans retenue de frais de fonctionnement.

 

C'est donc à monsieur René Vigouroux qu'au nom des Anysetiers du Pays de Léon et de Cornouaille notre Grand-Maistre Claude Le Mestre a remis un chèque de 1000 euros, avec la certitude qu'il en sera fait le meilleur usage !



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La soirée s'est poursuivie par un cocktail et un dîner regroupant anysetiers et amis autour de nos invités.




accès privé | administration | Contact | mentions légales | réalisation Value Com